. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le commencement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Notre histoire commence par une petite parenthèse : 3 années ensoleillées passées en Nouvelle-Calédonie. On ne va pas vous énumérer toutes les merveilles dont regorge cette petite île du Pacifique, tellement elles sont nombreuses. On va juste vous parler du services de livraison de gamelles.

Sur Nouméa, il est dans les habitudes de se faire livrer son repas, soit à domicile (chacun laisse sa glacière à la porte de chez soi, le livreur y dépose la gamelle) soit directement au travail. Les gamelles sont livrées froides, et les gens les commandent pour les consommer le midi ou le soir (ou les 2). Il y a une dizaine de restaurateurs qui proposent ce service. C’est vraiment une institution pour la population et nous aussi, nous nous étions convertis à la gamelle. Pas très chère, bonne, variée et pratique, elle avait tous les atouts pour nous séduire.

« et si on retournait en france ? » « go, je prends les billets de retour »



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Claire, ancienne préparatrice en pharmacie, à l’écoute des gens, souriante et bienveillante. Chargé du relationnel, de la logistique et la livraison.

Matthieu, graphiste, passionné par la bonne bouffe et la création. Chargé de la communication et de la stratégie.




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’idée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



De retour dans notre belle Mayenne, nous avons trouvé du travail sur Laval mais nous n’avions plus nos délicieuses gamelles pour manger le midi.

Soit on oubliait notre gamelle dans le frigo de la maison, soit on n'avait pas le temps, le courage, ou l’envie de nous préparer à manger. Du coup, on faisait des kilomètres en voiture, notre pause se voyait raccourci (sans parler des odeurs de friture)… et nous finissions par ne pas manger ni varié ni équilibré…

« On pourrait peut-être créer un service de gamelle en Mayenne, ça serait sympa non ? » « Ah oui alors !!! »




. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le problème . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Tout ceux qui viennent manger chez nous semblent satisfaits du repas (du moins c’est ce qu’ils nous disent ;), mais cela ne suffit pas, on ne s’improvise pas restaurateur du jour au lendemain… C’est un savoir-faire, des salariés, du matériel, une organisation, etc…



« Ca va être compliqué de se lancer » « soit on laisse tomber, soit on trouve une autre idée »


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . La solution . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Un beau jour, une idée nous est venue, comme un rayon de soleil calédonien, on avait la solution sous nos yeux, juste là… à Laval : des traiteurs et restaurateurs hypers pros qui travaillent de bons produits, pour cuisiner de supers bons plats.

Ces professionnels ont tous des spécialités ( traditionnel, exotique, contemporain…) qui nous permettent d’avoir une carte variée, qui correspond aux goûts de chacun. Ils nous apportent tous leurs savoir-faire, et nous en retour, nous leur apportons un service de livraison et un bon moyen de se faire connaître.

« on pourrait peut-être faire travailler avec des chefs locaux ?  » « oui, bonne idée… comme cela on aura une offre variée !!! »


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Aujourd’hui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .



Le chemin qu’il a fallu faire pour arriver jusqu’au première livraison, n’a pas été de tout repos, mais nous en gardons un bon souvenir. Il a fallu s’enrichir d’expériences, analyser, réfléchir, avancer, reculer, puis avancer, mettre en place toute une organisation, faire des belles rencontres… tout cela dans le but de créer le meilleur service possible.

Après quelques repas par jour, nous livrons maintenant plusieurs dizaines de repas quotidiennement. Depuis le lancement, nous nous efforçons d’être à l’écoute de nos clients pour perfectionner notre service. Ces retours nous ont permis d’améliorer plusieurs choses, notamment les emballages (encore plus éco-responsables), les délais d’anticipation des commandes (nous sommes passé d’une semaine à la veille pour le lendemain), mais aussi le site internet, les menus… etc.

Merci aux traiteurs et restaurateurs (et leurs bons petits plats) qui nous ont fait confiance et sans qui rien n’aurait été possible. Et puis merci à nos clients, qui nous renouvellent leur confiance de jour en jour, merci pour leur sourire, leur messages, leurs échanges…

:)



« J’ai l’impression que les gens sont contents de notre service » « j’adore mon nouveau métier !!!  »